06-2.jpg

Piégeage contre les rongeurs aquatiques nuisibles

Les ragondins

 

Présentation

Ragondin (Myocastor coypus)

Origine :

Amérique du Sud

Description :

Introduit d’abord en Indre et Loire dans les années 1880, les élevages pour la peau se sont multipliés jusqu’à la première Guerre Mondiale.

Une deuxième vague d’introduction eu lieu entre 1925 et 1928, et la disparition des élevages suite à la crise économique de 1929 entraina la libération de nombreux individus dans la nature.

Le Ragondin diminue les herbiers et perturbe les communautés végétales et la biodiversité liée à ces habitats.

De part son comportement fouisseur, il dégrade les berges, accélère le colmatage du lit des rivières, perturbe le réseau hydraulique et dégrade les installations humaines (digues, piliers de ponts).

Il occasionne également des dégâts sur les cultures

(betterave et maïs) et est vecteur de divers pathogènes, dont la douve du foie (Fasciola hepatica), la leptospirose (Leptospirosa interrogans), la toxoplasmose et l’echinoccocose alvéolaire.

 

Contexte

Piégeage des ragondins s’effectue

sur le territoire de marais et des associations syndicales de propriétaires à l'échelle du SMCA.


Ainsi, pour assurer cette mission interviennent

le FDGDON, des piégeurs professionnels, bénévoles et les ACCA.

Un bilan cartographique et comptable sera fourni et consultable sur le site géoportail.gouv.fr.

 

©2020 par SMCA. Créé avec Wix.com