jussie%20en%20fleur%20DSCN0719_edited.jpg

Lutte par arrachage des plantes aquatiques exotiques envahissantes


Jussies aquatiques et le Grand lagarosiphon

 

Présentation

Les jussies (Ludwigia grandiflora et peploïdes)

Origine :

Amérique du Sud

Description :

Elles se développent dans des eaux peu profondes, stagnantes ou à faible courant, dans des milieux bien éclairés :

plans d’eau jusqu’à 3 mètres de profondeur, parties lentes des cours d’eau, fossés,

atterrissement et zones humides variées.

Les activités d’extraction et de curage semblent jouer un rôle non négligeable dans la propagation de l’espèce (dissémination des boutures).

L’envahissement des zones humides adjacentes est beaucoup plus préoccupant

car les jussies forment localement de vastes herbiers.

Grand Lagarsiphon (lagarosiphon major)

Origine :

Afrique du Sud

Description :

L'absence de prédation naturelle et par leur grande capacité à croître et se multiplier rapidement, le grand lagarosiphon forme rapidement des herbiers denses qui empêchent le développement des espèces locales.

Le milieu se trouve donc fortement appauvri.

Sa prolifération entraine une accélération du comblement du milieu

par accumulation de litière produite par la plante.

 

Contexte

A l’instar d’autres zones humides françaises,

les marais rétro-littoraux du territoire du Syndicat Mixte de la Charente Aval (SMCA)

sont confrontés depuis plusieurs années à la problématique de la colonisation de son réseau hydrographique par les plantes aquatiques exotiques envahissantes, majoritairement la Jussie mais aussi le Lagarosiphon.

Ainsi, un arrachage manuel de ces espèces est réalisé dans le lit et les berges de canaux situés dans les marais de Rochefort, les vallées de la Charente, de l’Arnoult et du Bruant ainsi que le marais de Brouage et le bassin de la Gères-Devise, sur le périmètre du SMCA.

L'arrachage concerne, pour l'année 2020, un linéaire de 202 km dont la prestation a été confiée à l'UNIMA.

A noter :

Du fait de l’évolution de la réglementation, l’épandage direct de produits frais sur sols agricoles n’est plus possible.

Ainsi, les herbiers récoltés seront évacués puis valorisés comme biodéchet ( Article R 541-8 CE)

sur les plateformes de compostage agréées.

Plus d'informations sur la réglementation

 

Principaux partenaires

 

©2020 par SMCA. Créé avec Wix.com